Pourquoi avons nous peur du regard des autres et comment la vaincre?

La peur du regard des autres peut s’immiscer dans de multiples scènes de votre quotidien en interaction avec votre famille, vos collègues, des connaissances et même des personnes que vous ne connaissez pas comme un vendeur à qui vous vous adressez.

Ce sont toutes ces fois où vous ne dites pas exactement ce que vous pensez, vous contrôlez votre image, vous changez d’intonation de voix pour mieux vous faire aimer, vous réprimez un ressenti intérieur, en somme vous empêchez notre spontanéité de s’exprimer.

Pourquoi avons nous si peur d’être nous-même et de dire exactement ce que nous pensons au fond de nous ?

Nous allons voir ensemble la cause qui vous empêche d’être vous-même, le moyen d’apprendre à vous libérer de cette peur par un travail personnel et un exercice de transmutation de la peur que je vous expliquerai.

Nous verrons enfin comment vous prémunir de retomber incessamment dans la peur du jugement par une explication éclairante d’un phénomène intérieur qui peut-être vous fera un déclic intérieur.




D'OÙ VIENT LA PEUR DU REGARD DES AUTRES ?


La première question que l’on peut légitimement se poser est : dans quoi prend racine la peur des autres ?

La réponse est simple : dans l’ignorance.

Vous avez peur du regard de l’autre, car vous ignorer le regard qu’il va porter sur vous.

Vous avez peur du jugement de l’autre, car vous ignorer ce qu’il va penser de vous,

vous avez peur de la réaction de l’autre, car vous ignorer comment il va réagir.

Alors dans l’ignorance vous imaginez le scénario le pire, le scénario catastrophe, celui du rejet, de l’abandon, de l’humiliation, ou d’une autre situation que vous voudriez éviter à tout prix.


Et pour éviter cela vous anticipez et alors vous vous retenez.

Vous vous retenez de dire les choses,

Vous vous retenez d’être comme vous pensez,

Vous vous retenez d’être vous-même tout simplement.

Et donc à l’intérieur de vous vit de manière consciente et inconsciente parfois un ensemble d’émotions de peurs, de frustrations à ne pouvoir être vous-même et se créé de manière invisible parfois un sentiment d’oppression, d’étouffement.

Dans cette réaction émotionnelle vous vous recroquevillez en vous-même et vous vous refermez à l’autre car votre vraie personne se cache, un peu comme un enfant qui se cache dans les jupons de sa maman. En cela, vous ne réussissez pas vous ouvrir comme vous aimeriez en toute liberté d’être vous-même.

Alors, quelle est la voie pour sortir de ce schéma émotionnel que vous ne contrôlez pas ?


LA VOIE POUR VAINCRE LA PEUR ?


Pour sortir de la peur du regard des autres et de l’ignorance qui origine la peur, vous devez faire rentrer et rayonner la lumière dans votre intérieur.

Comment faire pénétrer la lumière dans votre espace intérieur ?

Par votre conscience, car la lumière est la conscience. Et la conscience est la connaissance mélangée à l’amour.

Concernant la connaissance il s’agira alors d’observer comment les choses se passent dans votre relation à l’autre.


Concrètement, observez les fois où :

vous n’osez pas dire vraiment ce que vous pensez,

vous avez adapté votre vocabulaire pour ne pas blesser,

vous avez adouci votre voix pour ne paraître trop direct,

vous avez dit l’inverse de ce que vous pensiez,

vous avez déformé la réalité,

vous avez préféré ne rien dire pour ne pas faire de vagues,

etc.


Toutes les fois où vous vous êtes adapté à l’autre. Ce sont autant de fois où vous n’avez pas laissé votre lumière passer de l’intérieur à l’extérieur.

En refusant que la lumière passe, vous refuser vous-même votre lumière.

Ce faisant, vous refusez de laisser passer l’éclat de vos pensées, la brillance de votre spontanéité, l’humanité que vous êtes.

Cette connaissance pour être éclairante et réparatrice doit être mélangée à l’AMOUR.

Oui mettre de l’amour au sein de cette connaissance est essentiel, car il ne s’agit pas de vous juger dans tous les cas cités ci-dessus. Si vous avez opté pour ces stratégies de repli sur vous c’est pour vous protéger de l’autre et de ses réactions. Donc vous l’avez fait par amour pour vous, pour vous garder dans un espace de sécurité.


Ainsi vous pouvez observez tout cela avec amour comme un parent observe le comportement de son enfant, avec recherche de compréhension et amour.

L’objectif de ce travail d’introspection est d’aller vers de plus en plus de congruence entre ce que vous pensez/ressentez et ce que vous dites/faite. Cela sera votre apprentissage.

Pour commencer cet apprentissage de transformation de l’ombre en lumière je vous propose un exercice pratique.


EXERCICE POUR TRANSMUTER LA PEUR DU REGARD DES AUTRES


L’exercice a pour but de vous libérer des émotions de peur qui engendrent les stratégies de repli sur vous. En libérant ces émotions parasites, le chemin vous sera grandement facilité pour agir avec plus d’affirmation de vous et de transparence avec l’autre.

Faites cet exercice de manière réflexe dès que vous observez qu’il y a un écart dans l’impression intérieur et l’expression extérieur. Faites-le même pour les petites situations.

L’exercice se fait en trois étapes.


Étape 1/ Observation de l’écart : observez l’écart entre ce que vous pensez/ressentez intérieurement et ce que vous exprimez extérieurement.

Étape 2/ Origine de la peur : Demandez-vous pourquoi il y a cet écart, quelle est l’origine de cette peur ?

Étape 3/ Libération émotionnelle : Vous allez libérer cette peur par une phrase de transmutation : " je libère la peur de … "


Car la nature à horreur du vide, remplacez la vibration évacuée par une nouvelle. Cette première partie peut être répétée 20 /30 fois de suite si nécessaire quand c’est une situation forte.

Dites ensuite : « Je remplace par … » et trouvez l’opposé de la peur libérée. Répéter cette phrase ou bien l’ensemble (je libère et je remplace) un bon nombre de fois


LA PHASE D'INTÉGRATION DES NOUVELLES CROYANCES


En faisant ce travail d’observation et de correction de vos croyances, peu à peu vous allez intégrer qu’il y a une différence entre ce qui se vit en vous et ce que vous faites vivre en dehors de vous. Cela vous sautera aux yeux, ce ne sera plus qu’un ressenti trouble et indéfini, cela sera clair en vous.

De plus, en ayant conscience de ce que vous pensez et ressentez vraiment vous allez pouvoir l’exprimer plus facilement.

C’est comme si vos pensées allaient remonter à la surface, alors il sera plus facile de les pêcher, de les sortir de l’eau qui représente votre intérieur pour les mettre dans l’air qui symbolise l’extérieur.


Enfin, conscient de ce que vous pensez, il vous sera nécessaire de vous exprimer ensuite de manière adéquate et alignée par rapport à votre ressenti intérieur.

Cela vous demandera au début un effort, d’oser vous affirmer, de faire différemment de d’habitude, d’instaurer une nouvelle relation aux autres, jusqu’à ce que cela devienne de plus en plus naturel.

Grâce à ce travail de conscience et votre courage à apporter un changement sain, peu à peu votre nature véritable prendra place en vous, dans votre expression et dans votre relation aux autres.


REPLACER LE REGARD DES AUTRES À SA JUSTE PLACE


Bien souvent, l’importance donnée au regard des autres est inconsciemment une autorisation que l’on a donné. Cela s’est fait le plus souvent par répétition d’un schéma familial.

Être soucieux du regard des autres c’est, selon l’image qui m’a été donnée, comme si vous aviez pleins de yeux de tous vos observateurs à l’intérieur de vous.

Au lieu que le regard des autres soit à l’extérieur ils sont dedans de vous. C’est comme s’ils faisaient parti de vous, cela montre l’importance qu’ils ont pris dans votre vie.

Ainsi vous êtes colonisé par tous ces regards qui ne devraient pas être en vous car ils ne sont pas chez eux.

Ces yeux sont présents car vous les avez laissé rentrer en vous, vous leur avez fait de la place. Maintenant vous devez remettre les choses dans l’ordre et remettre chaque chose à sa place.


Il faut savoir une chose : Le regard des autres leur appartient.

Ce sont leurs yeux, ils leurs appartiennent. Ils leur appartient de regarder les choses comme ils veulent les voir. En plus de cela, vous n’avez aucune maîtrise sur leur regard car cela leur appartient. Ce sont eux qui ont les commande de leur vision des choses. Vous êtes impuissant dans le contrôle de leur regard, alors il est inutile de les garder à l’intérieur de vous, de les garder à l’esprit.


En revanche ce qui vous appartient c’est votre regard sur les choses, c’est le regard que vous portez sur ce que vous vivez car cela vous guide.

Voyez plutôt comment sont les situations pour vous,

Est ce qu’elles sont à votre avantage, à votre désavantage ?

Comment vous voyez les choses se profiler ?

Comment vous vous voyez ?

Comment vous ressentez les choses, quelles intuitions vous avez ? cela fait référence au 3ème œil, une autre forme de regard.


En conclusion, notez bien cette distinction : le regard des autres vous perd alors que votre regard vous guide ; alors suivez le bon regard.

Votre regard vous permet de vous retrouver, dans le sens géographique et dans le sens intérieur également. Ce regard est donc nécessaire pour retrouver le chemin vers vous, vous retrouver et vivre l’unité en vous.


Quand vous vivez pour ou à travers le regard de l’autre, vous vous divisez et vous vous séparez de vous.

Alors que ce que votre être aspire, c’est que vous puissiez vivre l’unité en vous, c’est à dire l’harmonie. C’est cet état qui vous permet de vivre le sentiment de liberté d’être vous-même, cette quiétude intérieure, le fameux bonheur car vous êtes en fusion et en amour avec vous-même.

Je vous souhaite à l’aide de cet éclairage et de l’exercice proposé que vous puissiez rallumé la lumière de votre intérieur afin de rayonner la magnifique lumière que vous êtes.


-Jessica Houssin-


POUR ALLER PLUS LOIN

Je serais vous accompagner de manière personnalisée sur ce chemin de libération pour retrouver confiance en vous, sous sentir à l’aise en présence des autres, retrouver votre spontanéité et votre joie de vivre si vous en ressentez le besoin. Vous pouvez prendre contact avec moi.